Quelle assurance en cas de litige ?

Il existe de nombreux motifs de litige lors de la location d’un véhicule. Cela peut être des rayures sur la carrosserie, une panne, un retard pour la remise des clefs à l’agence de location ou autres. Mais il reste possible d’éviter de payer une grosse somme pour dédommagement grâce à diverses assurances de location. Il est vrai que le loueur ou l’agence de location est obligé de s’inscrire à des assurances, mais le locataire devra aussi, de son côté, utiliser certaines assurances pour son profit.

L’assurance payée par l’agence de location

Pour tout type de véhicule à louer, le locataire reste protégé par une assurance de responsabilité civile, payer par le loueur. Cette assurance de l’agence de location protège le conducteur vis-à-vis des dommages causés aux piétons ou d’accident. Il protège également le locataire contre les accidents subis par les passagers du véhicule. À noter que ce type d’assurance est obligatoirement payé par l’agence de location. Il faut aussi savoir qu’il ne protège pas le conducteur contre les dégâts qu’il subit en cas d’accident (il peut par contre se souscrire à l’assurance personnelle accidents, également appelé PAI, pour sa protection).

L’importance de la franchise

Il s’agit d’une somme que le locataire devra payer en cas d’endommagement de la voiture ou en cas de vol. Elle s’inscrit dans le contrat de location et peut varier selon le type de véhicule à louer ou encore selon l’agence de location. Elle peut également dépendre de la responsabilité du locataire suivant l’origine de la collision. Si un accident a lieu par exemple et que d’après le constat à l’amiable, le locataire en est la victime, alors il n’a pas besoin de payer de franchise, car le dédommagement est payé par le responsable. Par contre, s’il est le fautif, il devra la payer. À noter qu’il existe des assurances utiles pour racheter la franchise telles que l’assurance complémentaire accidents et l’assurance complémentaire vol. Ces types d’assurances s’incluent dans la plupart du cas à ceux qui détiennent une carte bancaire Visa Premier ou Gold Mastercard lors de la réservation de la voiture par ces cartes.

L’assurance qui protège le locataire en cas d’accident ou de vol

À la signature de location du véhicule, le loueur peut parfois proposer au locataire de s’inscrire à diverses assurances pour éviter de payer la franchise en totalité ou partiellement. Il peut par exemple l’inviter à souscrire à l’assurance TPC (acronyme anglais de Theft Protection Coverage), également appelé par certaines agences d’assurance Thieft Protection ou Thieft Protection Waiver. Elle paye partiellement le rachat de la franchise si la voiture est volée. Pour ceux qui veulent une assurance couvrant la totalité de la franchise en cas de vol, l’assurance Super Thieft Protection reste l’idéale.

Qui peut conduire un véhicule de location ?
Location de voiture : ne négligez pas l’état des lieux