Quels types de véhicules peut-on louer en autopartage ?

Le déplacement en véhicule évolue de jour en jour. Avec l’arrivée de l’autopartage, tous ceux qui possèdent un permis de conduire ont l’occasion de conduire une voiture sans avoir le besoin d’en acheter. L’autopartage, également appelé voitures en libre-service, est une location entre particuliers. Il est proposé par le biais d’une agence de location ou entre particulier. Le contrat de location peut alors varier selon la durée d’utilisation du véhicule ainsi que les assurances mises en place.

L’avantage de l’autopartage

Les voitures en libre-service offrent beaucoup d’avantages pour le loueur ainsi que pour le locataire. D’un côté, le loueur bénéficie d’un moyen pour gagner de l’argent. La plupart du temps, les voitures restent dans un garage ou dans un parking, en la mettant en autopartage, elle offre au propriétaire un moyen d’arrondir les fins de mois. Le loueur peut alors rentabiliser l’achat de son véhicule. De l’autre côté, le locataire peut se déplacer en voiture sans avoir besoin d’en acheter. Il faut aussi savoir que le coût des dépenses en entretien d’une voiture reste très élevé. Avec l’autopartage, pas besoin d’acheter une voiture. Il est même possible de choisir entre plusieurs véhicules.

Les modèles de véhicules disponibles en autopartage

Le type de voiture en libre-service peut varier selon l’intermédiaire de location. Par contre, tous les modèles ne peuvent pas être mis en autopartage. Il faut savoir que seules les voitures normales, également appelées « voitures de particuliers » ainsi que celles dont le poids reste inférieur à 2, 3 tonnes peuvent être mises en location pour les particuliers. Les critères peuvent également varier selon le site d’autopartage. Pour www.drivy.com par exemple, seules celles qui pèsent moins de 3,5 tonnes et qui possèdent un volume maximum de 13 m3 peuvent être louées sur le site.

Le mode de fonctionnement des voitures en libre-service

Dans le monde de la location de voiture en libre-service, il existe trois types de fonctionnements bien distincts. L’autopartage en boucle utilise des véhicules de location mis en place dans des parkings bien précis. Quand le locataire veut en louer, il devra se déplacer vers ces lieux de stationnement pour en prendre un. Par contre, il devra le réserver à l’avance (par appel ou via une plateforme de réservation en ligne afin de savoir si le type de voiture qu’il recherche est disponible. Il y a également l’autopartage entre particuliers. Dans ce cas-là, le loueur ainsi que le locataire réalisent un contrat de location afin de rester en bon terme (la majorité des sites de location de voiture entre particuliers proposent des contrats en ligne). Puis il y a l’autopartage en libre-service. Très utile pour les particuliers pressés, ce dernier n’aura pas besoin de réserver pour pouvoir utiliser le service de location. Il suffit de rechercher sur internet ou via une application mobile le lieu de stationnement de la voiture pour pouvoir l’utiliser.

Auto-partage : que faire en cas de dommage avec le véhicule d’un particulier ?
Louer sa voiture : un bon plan pour rentabiliser son véhicule